Rappel anatomique :

Le membre postérieur du cheval contient l’articulation du grasset (fémur/patella/tibia). C’est elle qui est touché lors de l’accrochement de la rotule. Lors du mouvement flexion/extension, la patella glisse sur la trochlée du fémur pour descendre entre celle-ci et le tibia. Sur le côté dorsal de la rotule s’attache les muscles rotuliens tandis que sur le côté ventral s’attache le ligament médial de la rotule.

 

 

L’accrochement de la rotule est une instabilité ligamentaire de la patella, communément appelée la rotule. Vulgairement expliqué, ce phénomène survient lorsque le ligament médial de la rotule est trop détendu et qu’il s’accroche sur le fémur ce qui ne permet pas à la rotule de faire son mouvement normal. Elle reste donc prise en extension comme tout le membre postérieur. Ce phénomène peut subvenir à la suite d’une malformation, blessure, un étirement ou une faiblesse. Afin de remédier à ce problème biomécanique, la mise au travail est la clé. Plus le ligament sera fort, moins il accrochera. En premier, un bon échauffement au pas est nécessaire afin que le ligament médial se réchauffe et se tende.

 

Voici un exemple de réchauffement adapté pour un cheval souffrant de cette pathologie.

 

Réchauffement:

 

  • 10 minutes de pas actif sur la piste

  • 5 minutes d’exercice en 8 sur la longueur du manège. Diminuer la grosseur de 8 de plus en plus.

  • 5 minutes de trot sur la piste

  • 5 minutes d’exercice en 8 sur la longueur du manège. Diminuer la grosseur du 8 de plus en plus

     

     

    Il est important de savoir que cette condition peut disparaître et réapparaître selon l'état physique du cheval au cours de sa vie.

 

 

L'accrochement de la rotule

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Instagram Icon

© 2020 by Marie-Sophie Sylvestre Massothérapeute Équin